Historique

2003 : le vent est une ressource naturelle inépuisable et décentralisée

Le projet d’EPV a débuté en 2002 à l’initiative d’un couple de maraîcher à Ste Anne-sur-Vilaine(35). Très rapidement un groupe de personnes s’est constitué pour réfléchir à un développement citoyen de l’énergie éolienne. Les premiers projets qui avaient été identifiés ont été ajournés du fait de contraintes paysagères et aéronautiques, mais le groupe de bénévole a rebondi en engageant des études de faisabilité sur le territoire du Pays de Redon et en créant l’association EPV en 2003 sous le nom Éoliennes en Pays de Vilaine.

Ce sont finalement les zones de Béganne dans le Morbihan et de Sévérac-Guenrouët en Loire-Atlantique qui ont été retenues pour mener à bien le projet de développement de parc éolien à la fois portés, financés et gouvernés par des particuliers et/ou des collectivités.

2007-2015 : se structurer pour développer les parcs éoliens citoyens et favoriser l’émergence de nouveaux projets

L’association EPV a contribué à mettre en place les structures et les outils dédiés à la mobilisation des moyens nécessaires à l’aboutissement des projets de parc éolien citoyen sur le territoire.

En 2010, elle est co-fondatrice et adhérente de Énergie Partagée Association pour la sensibilisation et la mobilisation sur les enjeux des projets EnR citoyens à l’échelle nationale.

En 2011, EPV est membre fondateur de la société Site à Watts Développement (SWD), pour le montage technique, juridique et financier des projets éoliens et la gestion des parcs.

Elle a initié les structures Bégawatts (BGW) en 2010, Isac-Watts (ISW) en 2012 pour l’exploitation des parcs éoliens citoyens.

2014 marque l’inauguration du site de Béganne, le premier parc éolien 100 % citoyen de France.
Pour contribuer à l’essaimage au niveau régional, l’association porte les réseaux Taranis, pour 
la Bretagne, et ECPDL pour les Pays de la Loire. Initiés en 2010 et 2012, ils ont pour objectif de favoriser l’émergence de nouveaux projets EnR et d’accompagner leurs porteurs.

En 2015, devant le développement croissant des activités, l’équipe d ‘EPV et de Site à Watts Développement s’étoffe.

Depuis 2016 : développement et élargissement des activités dans le solaire et la réduction des consommations d’énergie

En croissance d’année en année, la vie du groupe repose sur la volonté d’impliquer le plus possible de citoyens dans la transition énergétique par le développement des énergies renouvelables et la réduction des consommations énergétiques sur le territoire.

Cette dynamique contribue à la mise en place d’actions en faveur des économies d’énergie : ateliers écogestes, rénovation thermique, systèmes de chauffage, groupement d’achat (vélos électriques, cuiseurs bois…), cuisson économe…

Dans les Pays de Vilaine, l’association EPV accompagne d’autres projets éoliens citoyens développés par les associations Éoliennes Citoyennes à Plessé (ECP) et Saint-gant’Éole Citoyen. Elle est membre fondateur de la société Tesdan le Vent pour permettre l’investissement des acteurs du territoire dans le troisième parc éolien citoyen des Pays de Vilaine, la Ferme Eolienne d’Avessac (Loire-Atlantique), inaugurée en septembre 2017, après le parc de Sévérac-Guenrouët (inauguré en mai 2016).

Depuis 2016, elle élargit ses activités dans d’autres filières telles que le photovoltaïque. Elle accompagne le groupe Etoile Solaire qui mène des projets de toiture solaire entre autres sur la Chapelle de Brain et sur Redon (35).

Convaincue de l’efficacité du partage d’expérience et de la montée en compétence collective, EPV s’est aussi engagée dans des programmes européens tels que le projet Interreg Ecco.